Villars

Publié le par Pilisi

Après une escale à Tierchâteau chez nos hôtes nous avons pris le chemin de Villars.

Ce fut d'abord la visite des grottes avec d'impressionnantes coulées de calcite, de fines stalactites, des draperies translucides et d'innombrables stalagmites sans oublier les peintures préhistoriques réalisées il y a plus de 19.000 ans, témoignage authentique de l'art de nos ancêtres.

Nous avons continué vers le château de Puyguilhem.

Ce château Renaissance le mieux conservé du Périgord, fut construit au début du XVIe siècle et restauré par l'Etat français entre 1940 et 1962.

Villars
VillarsVillarsVillars
VillarsVillars

Avant 1510, Mondot de La Marthonie, président du parlement de Guyenne à Bordeaux, achète la seigneurie de Puyguilhem. Ce noble périgourdin, conseiller juridique de Louise de Savoie, mère du futur roi François 1er, devient président du parlement de Paris en 1515. Son influence à la cour croît encore lorsque François 1er (1515-1547) part guerroyer en Italie. Mondot lance alors les travaux de son château, traduisant ainsi dans la pierre son ascension sociale. Après sa mort brutale en 1517, son projet sera continué par son frère Gaston jusque vers 1535.

Villars
Villars

Dans le vestibule du premier étage, de riche plafond à caissons, orné de fleurs de chardon, de salamandres et de chérubins, au second étage, une voûte sur croisées, est orné en clé d'un blason présenté par des putti.

Dans la grande salle, une cheminée d'une largeur exceptionnelle, porte un décor sculpté superbe : six niches abritant des bas-reliefs retraçant les travaux d'Hercule. Seule celle de droite est d'origine, les autres ayant été restituées par un modelé différent pour s'en distinguer.

VillarsVillars
VillarsVillars

Commenter cet article