Gastronomie oblige...!

Publié le par Pilisi

Quittant le domaine de la Possardière, nous reprenons le chemin vers le sud


et retrouvons très vite la côte atlantique


L'atmostphère est encore très brumeuse, mais nous distinguons très vite la pointe de l'île de Ré avec le phare des baleines trop loin pour l'apercevoir


Puis les Portes en Ré entouré des marais.


Un saut de puce est nous voilà en vue de l'île d'Oléron


avec cette fois le Phare de Chassiron


Cette halte fut l'occasion, outre le fait de nous restaurer, de récupérer de la documentation pour notre futur réunion annuelle de pilotes le Gatorval.
La session 2010 se fera sur cette île. Grâce à notre ami Jacques qui nous prête son véhicule, nous avons pu faire le tour des campings.

Puis nous sommes allés déjeuner sur le petit port du Douhet


un menu dégustation de la mer nous a tout de suite attiré l'attention

une entrée d'huitres, bulots et crevettes


des noix de Saint Jacques aux poireaux et aneth


un duo de poisson, saumon et dorade, avec quelques coquillages


Un dessert ?

évidemment

un café gourmant pour moi !


une petite pause digestive nous a été nécessaire avant de repartir


Une fois n'est pas coutume, le retour s'est fait le long de l'Estuaire de la Gironde avec ses carrelets


ses bâteaux qui naviguent...


ou à quai comme ici sur le port de Pauillac où arrive ce bâteau que l'on voit transportant les pièces de l'Airbus A380 qui seront déchargés sur des barges jusqu'à Langon pour être ensuite chargés
sur des camions "hors normes" pour prendre la route (itinéraire à grand gabarit) via le Gabardan dans les Landes, Auch dans le Gers, jusqu'à l'usine d'assemblage final de Toulouse.


La ville de Pauillac et son port de plaisance


Sur une petite île face à la citadelle de Blaye, le Fort Paté :
Construit en 1692, c’est sur un îlot de 600 métres de long que trône fièrement Fort Pâté. .
Cette bâtisse ovale de 12 mètres de haut a été construite sur un sol trés mouvant, en utilisant la technique d’un grillage de bois immergé.
Une salle de garde en son sommet, une poudrière en son coeur, une grande salle circulaire dont les murs exterieurs font 4 métres d’épaisseur et quelques puits en font l’essentiel de ce bâtiment.


Le Bec d'Ambès nous fait face avec la Garonne à droite, la Dordogne à gauche


Nous continuons le long de la Dordogne avec ses ponts successifs


dont le célèbre Pont Eiffel de l'ancienne route de Paris avant la construction de la voie rapide


Sur Bordeaux, le Pont suspendu enjambe la Garonne pour réunir les deux rives de l'agglomération...


Nous somme maintenant en vus de l'aérodrome de Saucats-Léognan...



Un week-end qui s'achève...

Publié dans Balades ULM

Commenter cet article

cathy73 04/10/2009 15:48


Superbes les photos d'en haut !!! j'A-DO-RE !!!
et je reconnais (des fois) quelques coins...
gros biosus



Pilisi 04/10/2009 10:13


ben justement j'ai pensais à toi quand j'ai pris la photo du pont, et je voulais mettre un lien vers ton message qui parlait du pont Eiffel, mais je savais plus sur quel blog et quand... alors tant
pis. sinon donne moi le lien je le rajoute.


La Cuiller En Bois 04/10/2009 09:57


Oh mais c'est un article "pour moi" !
Entre Ré, Oléron et les ponts ....
Sur la photo des 3 ponts, on voit par ordre :
le pont de chemin de fer Eiffel
le pont routier Eiffel (celui qu'on voit seul sur la photo suivante)
le pont de la Dordogne (autoroute)

Et au fond, c'est vers chez moi ....