Chambéry.

Publié le par Pilisi

100_7756.JPGBerceau et capitale historique de la Savoie, Chambéry recèle un patrimoine important et de nombreux témoignages de son passé prestigieux. Chambéry l’italienne, cœur des Etats de Savoie du XIe siècle jusqu’au rattachement à la France en 1860 est une véritable leçon d’histoire. Des rives du lac du Bourget à la Combe de Savoie, la Savoie des villes, des lacs et des vignobles affiche la douceur des paysages préalpins qui séduisirent Lamartine et Rousseau.

100_7755.JPG

Le Palais de Justice édifié d'après les plans de Pierre-Louis Besson à partir de 1850 est situé sur la vaste place minérale à l'italienne aménagée en 2002 par Jean-JAcques Morisseau,qui rassemble sur un même niveau les voies de circulation et les espaces piétons. Elle est bordée sur trois côtés par d'imposantes constructions : l'hôtel Clermont Mont Saint Jean (ou des douanes) construit à la fin du XVIIIé s. par l'architecte Lapret, et le Musée des Beaux-Arts installé dans l'ancienne halle aux grains surhaussée en 1987 par François Pelaz. Autrefois au milieu de la place, les statues d'Antoine Favre, Président du Sénat de Savoie, et de ses allégories (1865) ont été réinstallées côté Musée.

 100 7662

Témoin de la vie à Chambéry depuis le XIIIè siècle, transformé en zones piétonnes, le centre historique vous dévoilera ses hôtels particuliers, ses fontaines, ses élégants escaliers couverts, ses cours intérieures aux tourelles racées, ses allées animées, ses trompe-l’œil…


 100 7664

Lieu de promenade et de rencontre, la place St-Léger demeure le cœur du Vieux-Chambéry. A chaque extrémité partent des rues aux noms évocateurs qui ont su garder leur aspect d’autrefois : rue Juiverie, rue Basse du Château, rue du Sénat, rue Croix d’Or… La rue Croix d’Or possède les plus beaux hôtels particuliers : Hôtel de Châteauneuf dans le goût du XVIIe siècle avec ses magnifiques grilles classées, l’hôtel des Marches du XVIIIe siècle avec sa façade Louis XVI et de beaux escaliers, ainsi que l’hôtel La Pérouse avec la cour du Cœur Flambant.

100 7666

Cet ensemble fait de la vieille ville de Chambéry, dominée par le Château des Ducs de Savoie, l’un des quartiers anciens les curieux qui soient en France.

100 7671


100 7673

Le château des Ducs de Savoie se trouve à Chambéry. Modifié plusieurs fois depuis le xiiie siècle, il a conservé depuis l'origine une vocation administrative. La chapelle du château abrita, de 1502 à 1578, le Saint-Suaire. Dans son clocher, est installé actuellement un Grand carillon composé de 70 cloches. Œuvre de la fonderie Paccard à Sevrier, c'est le quatrième plus grand carillon au monde et le premier d'Europe. Il ne faut pas confondre le Château des ducs de Savoie avec le Château des Comtes de Savoie qui sont deux bâtiments différents dont le second se trouve également en Savoie au Bourget-du-Lac.

100 7677

100 7679

100 7680

La première entrée où se situait le pont-levis,

100 7686

La deuxième entrée qui était protégé par une porte à herses laissant les assaillants prisonniers dans cette cour intérieure dont il n'avait aucune issue, les portes et fenêtres actuelles n'existant pas à l'époque.

100 7688

Il est l'ancienne résidence des comtes et ducs de Savoie. Il abrite aujourd'hui la préfecture et le conseil général. C'est un ensemble de bâtiments datant du Moyen Âge au XXème siècle.

 Chambery 0010

 Dans son enceinte se trouve la Sainte-Chapelle (1408-1430), qui a abrité de 1453 à 1578 le Saint Suaire, avant qu'il soit transféré à Turin, pour suivre le changement de capitale des États de Savoie. 

100 7694

100 7695

Chambery 0011

Chambery 0040

Installé dans la Tour Yolande de la Sainte-Chapelle gothique du Château des Ducs de Savoie, le grand carillon s’élève dans la pleine harmonie des ses 70 cloches, à l’une des premières places d’Europe et dans le Monde.
Il est le plus récent carillon construit par les Fonderies Paccard et fait l’admiration du monde entier.

Chambery 0022

Dans le pré paisent de paisible vaches !

100 7706

Mise en place dans le hall du conseil régional à l'occasion du passage du Tour de France,

100 7716

et pour commémorer le 150ème anniversaire de l'annexion de la Savoie à la France.

100 7718

Un magnifique escalier nous mène...

Chambery 0023

Chambery 0024

dans la salle du conseil régional.

100 7712

où nous découvrons de magnifique tapisserie représentant l'emblème de ville...

Albertville :

Les armes d’Albertville représentent la réunion de deux localités :

  • Pour Conflans les armes de Savoie avec une tour représentant les fortifications.
  • Pour L’Hôpital le bleu représente les rivières, l’ancre le flottage du bois et les activités portuaires et la gerbe l’extension des champs grâce à l’endiguement de l’Arly.

Chambery 0028

Saint Jean de Maurienne :

Le blason a pour origine les reliques de saint Jean-Baptiste, apportées au VIe siècle : trois doigts de la main qui baptisa le Christ; d'où le symbole de la main bénissant. Ce blason est désormais répandu dans une large partie du monde, sur la lame du couteau Opinel : la "main couronnée".

Chambery 0029

La Savoie à gauche :

Le département de la Savoie n'a pas de blason officiel. Le blason est celui de l'ancien duché, et est utilisé par tradition dans l'ensemble de la région Savoie, (Savoie et Haute-Savoie). 

Moûtiers à droite : caoitale historique de la Tarentaise en Savoie, se situe au coeur du massif Alpin à 484 mètres d'altitude. Les armes de Moûtiers se blasonnent ainsi : Au premier de gueules aux deux clefs d'or passées en sautoir, liées du même, au second mi-parti à l'aigle bicéphale de sable, becquée et membrée du champ.

Chambery 0033

Chambéry : Outre la croix de la Savoir, elle comporte une étoile symbolisant le fait que la ville fut une capitale.

Chambery 0034

Réalisée en 1899 par le sculpteur Dubois à la mémoire de Joseph et Xavier de Maistre, philosophe et écrivain, nés à Chambéry.

100 7721

Le boulevard du Général de BOIGNE, Militaire de carrière, il vécut longtemps en Inde et y acquit une prestigieuse réputation. De retour en Savoie, il fut président du conseil général.

100 7750

La statue du général de Boigne est érigée à Chambéry au centre de 4 éléphants des Indes tronqués. C'est le monument le plus célèbre de la capitale savoisienne. Les Chambériens le désignent sous le nom de "Quatre sans cul".

400 Q

100 7724

100 7726

XIXe siècle – Le Théâtre Charles Dullin figure dans le grand répertoire historique mondial des théâtres à l’italienne. Le rideau de scène peint par Louis de Vacca représentant "la descente d’Orphée aux enfers" constitue une pièce majeure du Théâtre Charles Dullin.

100 7729

100 7730

En 1777, au départ des Franciscains, elle avait une fonction paroissiale, avant d’être élevée au rang de Cathédrale. Elle renferme une pyxide en émail du XIIIe siècle, une nativité en bois polychrome du XVe siècle et un exceptionnel diptyque en ivoire du XIIe siècle d’inspiration byzantine. La cathédrale contient également de remarquables peintures en trompe-l’œil (2000 m2 de décors peints, le plus vaste ensemble d’Europe).

100 7737

La cathédrale Saint-François-de-Sales est la cathédrale Métropole de la ville Chambéry. Son emplacement se trouve dans le centre historique de la ville de Chambéry, entre la place Saint-Léger et la rue de la Croix-d'Or. La place du parvis est appelé place Métropole.

100 7739

100 7740

100 7747

Le Saint-Suaire a profondément marqué l’histoire de Chambéry. En prélude à l’ostension de la relique à Turin, l’archevêque de Chambéry a reçu au cours de la messe du Jeudi Saint une copie de la célèbre relique qui a été conservée à Chambéry pendant près d’un siècle.  Cette cérémonie a eu lieu à la cathédrale en présence de quarante chevaliers de l’ordre de l’épée et du silence en grand costume.

100 7748

La cathédrale abrite le plus vaste ensemble de peintures en trompe-l'œil d'Europe (près de 6 000 m2), ainsi qu'un diptyque en ivoire du xiie siècle d'inspiration byzantine. Après la révolution piémontaise de 1821, le duc Charles-Félix de Savoie fait venir de nombreux artistes. Les peintures en trompe-l'œil sont déjà une des spécialités de Chambéry. Fabrizio Sevesi a réalisé un premier trompe-l'œil dans le chœur de la cathédrale en 1810. Puis entre 1834 et 1835, l'artiste « officiel » Casimir Vicario peint l'ensemble des murs et des voûtes dans le style gothique flamboyant. 

Chambery 0053

L'orgue de la cathédrale est classé monument historique. Il fut construit en 1847 par le facteur d'orgues Augustin Zeiger. Cet alsacien d'origine a conçu cet instrument en suivant les principes du théoricien allemand Töpfer qui préconisait l'usage de tuyaux dont le calcul des diamètres permet d'enrichir le médium, qui est une région sonore plus perceptible pour les auditeurs. Augustin Zeiger a construit un orgue de style romantique comme cela se pratiquait au xixe siècle.

.Chambery 0052

Voilà une visite de plus ...

100 7756

Publié dans Visite touristique

Commenter cet article

cathy73 25/08/2010 15:56



superbe reportage !!!


j'aurai pas fait mieux !!!


je vois que t'as bien travaillé en faisant de grosses recherches !!!


bravo !!!


bisous, bisous


a+