La gueille-ferraille des animaux marins!

Publié le par Pilisi

On continue  de feuilleter le recueil du vocabulaires bordelais ??

 

AloseAlose : n.f. - Poisson. Sorte de grosse sardine pouvant atteindre 80 cm.  Remonte la Garonne fin avril - début mai pour venir frayer. Sa chair, très estimée, fait de l'alose un plat de la gastronomie girondine. Peut-être grillée sur les sarments et parfumée avec des feuilles de laurier. Certains l'accommodent au four, accompagnée d'oseille, dont le rôle est parait-il de ramollir ses nombreuses arêtes. L'alose mâle se nomme coulac -

Vol d'alose : plaisanterie. On fait lever la tête vers le ciel en disant : "regardez ! un vol d'alose". Ensuite, on rit plus ou moins finement selon son degré d'intelligence.

 

Baudroie : n.f.  Lotebaudroie-finie.jpg

 

46f487cae74a330273fad7e99bcf1c80-df046.jpgBernique : n.f. - Coquillage : patella vulgata. Jambe.

Etre bernique : être maniaque, minutieux pour la propreté, le ménage.

 

Bouc : n.m. - variété de crevettes du Bassin.crevette_palaemon_serratus.jpg

 

Sans_titre_True_Color_12.jpgTrogue : n.m. - Petit poisson du Bassin. Eperlan. Se mange en friture. "Ventre de trogue" désigne la maigreur d'une personne.

 

Sourdon : n.f. - Coquillage de qualité médiocre : coque, mailloou.coque-3.jpg

 

Sardine de baril : n.f. - Sardine conservée au sel dans des barils de bois. Autrefois, servie un peu trop souvent aux vendangeurs. 

 

sardine-ingredient 88Histoire

Pêchée depuis l'Antiquité, son nom provient de la Sardaigne car les Grecs avaient remarqué qu'elle abondait dans ses eaux côtières. 
Elle était autrefois consommée fraîche, directement sur les quais, ou conservée au sel dans des barils. Ce n'est qu'au 19ème siècle que la conserve des sardines dans de l'huile s'est réellement développée, faisant de la Bretagne le berceau de cette industrie.

 

 

Casseron : n.m. - Seiche comestible : cf chipiron des basques.seiche.jpg

 

OceansBoule_de_chinchards_-_Galatee.jpgCoustuts : n.m. - Poissons du Bassin d'Arcachon, sorte de chinchards.


 



         

Commenter cet article