Revenons à Bordeaux...

Publié le par Pilisi

La place Amédée Larrieu
Inaugurée en mai 1902, la place Amédée Larrieu, avec ses trois fontaines et ses ouvrages intriqués en fer forgé, marie élégamment les styles Rococo et Art Nouveau.

DSC00729.JPG

Eugène Larrieu, propriétaire de Château Haut-Brion, mourut en 1896 et légua la coquette somme de 150 000 Francs à la ville afin que fut érigée une fontaine en mémoire de son père, Amédée Larrieu (1807-1873) qui fut Préfet de Bordeaux, deux fois député de Gironde et fervent défenseur des valeurs républicaines.

DSC00730.JPG
La place Amédée Larrieu est l’oeuvre de deux architectes, Edouard Bauhain (1864-1930) et George Raymond Barbaud (1860-1927). Ses grilles sont d’inspiration Art Nouveau tandis que l’influence  Rococo est visible dans la fontaine principale, sculptée par Raoul Verlet (1857-1923) et baptisée Burdigala.

DSC00734.JPG

DSC00735.JPG
Des chérubins s’élancent fougueusement à l'assaut d’un gigantesque amas de coquilles et de rocailles, que soutiennent deux tritons, pour recueillir dans leurs paniers les raisins cueillis par une femme, allégorie de la vigne.

DSC00736.JPG

DSC00733.JPG


L'eau et le vin évoquent ainsi la vocation maritime et commerciale de Bordeaux (Burdigala), la prospérité qu’ils apportèrent à la Gironde, sans parler de Château Haut-Brion.


DSC00737.JPG

Une reproduction en plâtre de cette sculpture fut présentée à l’Exposition universelle de Paris, en 1900, et remporta la médaille d’honneur. 

DSC00728.JPG


Côté sud, les ferronneries en éventail avec leurs deux colonnettes et les fontaines situées de part et d’autre, créent une séparation entre la place Amédée Larrieu et la place du marché qui a été construite à la même époque par Bauhein.

 

DSC00731.JPG

Publié dans Visite touristique

Commenter cet article